Mission Solutions Exportation Actualité Contact

La vague de croissance brésilienne peut donner du souffle à votre entreprise à l'export. Discutons-en ensemble.

SE PRÉPARER POUR L'EXPORT

Aides à l'export

En France les pouvoirs publics connaissent l'importance de l'export pour les PME. C'est pourquoi différents mécanismes ont été mis en place pour inciter les petites et moyennes entreprises à conquérir les marchés extérieurs.

Ces mécanismes souvent intéressants peuvent vous permettre de prospecter au Brésil à un coût inférieur à ce que vous aviez estimé au départ. Contactez un consultant export pour en savoir plus : c'est sa mission de vous assister sur les aides à l'export disponibles. Cela vous permettra de financer les frais de promotion des ventes au Brésil.

Parmi ces aides, on peut citer le prêt pour l’export (PPE) qui concerne le développement à l'international des PME, ainsi que le SIDEX qui est une aide individuelle à l'export pour les PME, très intéressante pour une première mission de prospection.

D'autres mécanismes existent, tels que le portage par un grand groupe. Mais rappelez-vous : sur les destinations grand-export comme le Brésil, aucune de ces aides à l'export ne remplacera jamais un spécialiste en exportation implanté localement.

Mise à jour du 2 décembre 2011: Arrêt du SIDEX et d’INNOVEX

À l’occasion du lancement officiel du Programme France Export 2012, le 22 novembre, Pierre Lellouche, Secrétaire d’Etat au commerce extérieur a annoncé la fin des programmes SIDEX et INNOVEX. Cette annonce intervient dans un contexte budgétaire tendu pour l'Etat qui a demandé à UBIFRANCE, comme à tous les opérateurs publics, de fournir un effort pour le bouclage du budget 2012.

Des mesures d'économies se traduisent notamment par l’arrêt des programmes jugés moins essentiels et dont l’effet de levier a été remis en cause dans le dernier rapport de la Cour des Comptes. D’un point de vue pratique : aucune nouvelle demande de mission sur 2012 ne sera acceptée à compter du 1er décembre et les demandes concernant des missions 2011 pourront être déposées jusqu’au 15 décembre, dernière limite. Elles devront impérativement être réalisées avant la fin de l’année et ne seront pas reportables sur 2012. (Source : Ubifrance)

Mise à jour de mars 2012: Coup d'envoi pour l'A3P

Annoncée fin 2011, l'Assurance Prospection Premiers Pas est disponible mi-février avec la mise en ligne du formulaire de demande sur le site internet de COFACE. La prise en charge des dépenses est effective au 1er février du fait de la rétroactivité au 1er jour du mois de la demande. Ciblant en particulier les TPE et PME dans leurs premières démarches de prospection des marchés étrangers, l'A3P peut concerner les entreprises françaises de tous secteurs d’activité (sauf négoce international) ayant au minimum un bilan fiscal et dont le chiffre d’affaires à l’exportation est égal ou inférieur à 200 000€ ou représente moins de 10% du chiffre d’affaires global.

La liste des dépenses éligibles est restreinte par rapport à l'assurance prospection classique et concerne des dépenses de prospection non récurrentes (certaines dépenses font l'objet d'un plafond) :

  • - Déplacements, frais de voyage, frais de séjours et salaires des salariés ou des représentants légaux ;
  • - Frais de publicité et de démonstration y compris envoi d’échantillons ;
  • - Frais et honoraires versés à des tiers au titre de conseil ou de gestion (études de marchés confiées à un tiers, conseils juridiques, interprétariat, traduction) ;
  • - Site internet (création ou adaptation en langue étrangère) ;
  • - Participation à une manifestation commerciale acceptée par Coface (liste indicative consultable sur le site Coface garanties publiques) ;
  • - Adaptation des produits aux normes et exigences des marchés prospectés ;
  • - Frais fixes d’agents à l’étranger ;
  • - Frais liés à la venue en France d’agents ou de clients étrangers.

Les dépenses sont prises en charge à hauteur de 65% dans la limite de 30 000€ et pendant une année maximum.

Le fonctionnement diffère de l'assurance prospection avec une durée de garantie de 3 années comprenant 2 périodes successives :

  • - période de garantie d'une année maximum selon le besoin de l'entreprise,
  • - remboursement de l’indemnité : à l’issue du 3ème exercice fiscal (année n+2), calculé sur l’augmentation des chiffres d’affaires export annuels par rapport à celui de l’année n-1 ou à la moyenne des 2 ou 3 années n-1, n-2 et n-3. Une entreprise peut demander trois A3P successives sur des années différentes.


Régions d'activité

Curitiba Rio de Janeiro São Paulo

Autres contenus

Réaliser votre projet au Brésil

Fret

Fret

Clientèle

Clientèle

Dédouanement

Dédouanement

Import-export

Import-export

Investissement

Investissement

Prestations

En vrac

Clients

Vidéo du moment

Entrepreneuriat en hausse au Brésil

À lire

Skype

Call me! - Michel Campillo: Offline

Le Brésil

Michel Campillo vit et travaille au Brésil depuis dix ans. Il conseille les entreprises qui veulent exporter dans ce pays. Il met en place des solutions sur mesure dédiées à vos besoins spécifiques. En optimisant les prospections clients, il vous propose des solutions personnalisées qui font converger vos objectifs.

Presse

Gazeta do Povo

Gazeta do Povo

Folha de São Paulo

Folha de São Paulo

Estado de São Paulo

Estado de São Paulo

Divers

Métro de Curitiba

Coupe du Monde FIFA 2014

Jeux Olympiques de Rio 2016

Michel Campillo Facebook

Michel Campillo Twitter

Confidentialité | Termes d'usage | XHTML

Copyright © 2004-2014 Michelcampillo.com