Mission Solutions Exportation Actualité Contact

Vous recherchez des solutions d'affaires pour développer votre exportation au Brésil ? Entrez vite en contact avec moi.

SERVICES PROPOSÉS

S'expatrier au Brésil

ExpatriationCette rubrique spéciale est destinée aux expatriés français et francophones venus vivre au Brésil. De nombreuses questions se posent en termes de formalités administratives, de recherche d'emploi, de santé, de coût de la vie, de transports et de tourisme. N'hésitez pas à me contacter si vous cherchez à en savoir plus sur ces domaines ! Je vous aiderai autant que possible.

Si vous voyez le Brésil autrement qu'un lieu touristique, vous aurez besoin d'un visa pour y rester. Il est nécessaire de l'obtenir avant de partir, auprès de l'Ambassade du Brésil en France. Si vous êtes salarié d'une entreprise, il vous faudra obtenir le visa temporaire V (Permis de travail) d'une durée maximum de deux ans, renouvelable une fois. Si vous êtes commercial et venez dans le cadre d'une mission de prospection, il vous faudra obtenir le visa temporaire II (Affaires), d'une durée de 90 jours renouvelable une fois.

Si vous êtes une personne physique désirant investir des fonds personnels au Brésil, vous pouvez obtenir un visa permanent d'investisseur pour vous et votre famille, si l'investissement représente l'équivalent en Real de 50000 US$. C'est une démarche longue, pour laquelle vous aurez besoin d'un despachante (intermédiaire en questions administratives) pour s'occuper des formalités. L'administration brésilienne vérifiera après quelques années (de deux ans à cinq ans) que vous satisfaisez bien aux quotas de main d'oeuvre locale, avant de confirmer votre visa.

Si vous voulez vivre au Brésil sans avoir le statut d'expatrié, sachez qu'il est très difficile de trouver du travail. Pour une entreprise brésilienne, il est très coûteux de déposer un dossier au Ministère du travail pour pouvoir embaucher un étranger. Si vous avez un profil professionnel très pointu et que vous trouvez une entreprise qui accepte, vous devrez ensuite retourner au Consulat brésilien à Paris pour que le visa de travail soit apposé sur votre passeport.

Pour travailler au Brésil, vous devez maîtriser l'usage du portugais aussi bien à l'oral qu'à l'écrit. Vous avez appris l'espagnol durant vos études ? Ca n'a aucune utilité au Brésil. Vous pensez que le portugais c'est presque pareil ? Erreur, ce sont deux langues latines mais différentes. Les Brésiliens ont parfois du mal à comprendre les Portugais (comme les Français avec les Quebécois) car si la langue est la même, l'accent est très différent. Alors imaginez parler en espagnol ! Sans oublier le risque de passer pour un Argentin : au Brésil ce genre de malentendu est désastreux.

Si vous n'êtes ni expatrié par une entreprise française, ni un professionnel très pointu dans son domaine, la seule option pour vivre au Brésil est d'y réaliser un investissement (minimum 50000 dollars US, voir plus haut). La quasi-totalité des Français qui me contactent évoquent le projet d'ouvrir une pousada, un restaurant ou un cyber-café. La plupart paraît n'avoir aucune expérience professionnelle en restauration-hôtellerie. Dans ces conditions, il est très difficile de réussir.

Le prix des locaux pour un restaurant ou une pousada est sans rapport avec les prix européens, les premières impressions sont donc généralement sensationnelles. Mais une fois le projet lancé, les choses se compliquent. Au Brésil, le niveau de vie moyen est nettement plus bas qu'en Europe. Qui vont être vos clients ? Quel est leur pouvoir d'achat ? Sachez que la concurrence est considérable pour capter la clientèle touristique étrangère. Si vous visez une clientèle locale, êtes-vous sûr de pouvoir en vivre ?

Au Brésil, vous devrez faire face quotidiennement à des situations inédites en Europe. Scolariser vos enfants dans des conditions correctes est très cher. L'enseignement dans les écoles publiques est désastreux, avec des enseignants très peu formés et très mal payés. Malgré les discours gouvernementaux, l'éducation n'est pas du tout une priorité. Les écoles privées sont chères, et ne sont pas toujours la garantie d'un enseignement de qualité, mais c'est le strict minimum. De même, bénéficier d'une bonne couverture médicale coûte très cher. Le service publique de santé est réservé à ceux qui n'ont pas les moyens de payer pour être correctement soignés.

Le Brésil est un des pays les plus dangereux du monde. L'explosion de violence urbaine, qui a démarré dans les années 80, reste plus forte que jamais. En 2002, le nombre d'homicides avait atteint 28,5 pour 100000 habitants soit presque 50000 morts. Au rythme de ces 30 dernières années, le Brésil arrivera à la fin de 2008, au nombre impressionnant d'un million d'homicides. C'est surtout dans les quartiers pauvres de São Paulo et Rio de Janeiro que le phénomène est le plus fort, mais aucune ville brésilienne n'est à l'abri.

Pour finir, une citation que je dédie à tous les professionnels français qui ont tenté l'aventure de monter leur propre affaire au Brésil et ont trouvé l'ardeur nécessaire pour la développer : « Le Brésil de 2005, c'est un peu les Etats-Unis de 1880. Il y a encore des choses à conquérir. » (Hervé Théry, géographe, directeur de recherche au CNRS-IRD)

Quelques lectures supplémentaires : revue de presse sur le Brésil | Sucre ICUMSA 45 du Brésil | Cours du sucre blanc raffiné | Sucre Icumsa 45 en direct | Sucre Icumsa 45 à vendre | Acquérir une usine à sucre au Brésil | investir au Brésil | honoraires de consultant au Brésil | externalisation et sous-traitance au Brésil | outsourcing informatique | attractivité du Brésil pour les investissements | les investissements étrangers | partenariat stratégique au Brésil | formalités pour les entreprises au Brésil | créer une filiale au Brésil | investir dans les biotechnologies au Brésil | investir dans une exploitation forestière | développement commercial au Brésil |déblocage téléphone mobile
  • Michel Campillo

    Promoteur de Ventes
    Son entreprise au Brésil est spécialisée dans la conduite de projets export à travers la mise en place de démarches commerciales (prospections, salons, visites) ayant pour but d'assister ses clients français dans l'exportation de leurs produits & services au Brésil.


Régions d'activité

Curitiba Rio de Janeiro São Paulo

Autres contenus

Réaliser votre projet au Brésil

Fret

Fret

Clientèle

Clientèle

Dédouanement

Dédouanement

Import-export

Import-export

Investissement

Investissement

Prestations

En vrac

Clients

Vidéo du moment

Entrepreneuriat en hausse au Brésil

À lire

Skype

Call me! - Michel Campillo: Offline

Le Brésil

Michel Campillo vit et travaille au Brésil depuis dix ans. Il conseille les entreprises qui veulent exporter dans ce pays. Il met en place des solutions sur mesure dédiées à vos besoins spécifiques. En optimisant les prospections clients, il vous propose des solutions personnalisées qui font converger vos objectifs.

Presse

Gazeta do Povo

Gazeta do Povo

Folha de São Paulo

Folha de São Paulo

Estado de São Paulo

Estado de São Paulo

Divers

Métro de Curitiba

Coupe du Monde FIFA 2014

Jeux Olympiques de Rio 2016

Michel Campillo Facebook

Michel Campillo Twitter

Confidentialité | Termes d'usage | XHTML

Copyright © 2004-2014 Michelcampillo.com